Château Fabre Gasparets

Château Fabre Gasparets

Ici, le temps s’arrête, les vignes vieillissent devant ces pierres centenaires, seuls témoins du temps, pour offrir des grands vins concentrés, d’une extraordinaire finesse. L’excellence à l’état pur.  Ce terroir singulier est pleinement révélé par un enracinement dense et profond.

Le Cru Boutenac

En 2005, Louis Fabre et sa sœur Marie, accompagnés de voisins vignerons, ont eu la joie de voir leurs efforts récompensés par la reconnaissance officielle du cru Boutenac sur ce terroir qui leur est cher.
Gasparets est situé sur l’une des 10 communes qui forment le fameux Triangle d’Or de l’appellation Corbières Boutenac où le vignoble occupe une succession de petites collines idéalement exposées. La culture vinicole s’est développée ici dès l ‘époque romaine.

La chapelle Saint Martin

Notre vigne la plus ancienne, plantée en 1934, sert de décor à une ravissante chapelle romane. Nos ancêtres reposent à son ombre. Chacun, à sa façon, a su nous transmettre un amour de la terre. Gasparets, c’est un véritable paradis : des vignes à perte de vue, ponctuées ça et là par des cyprès, des collines tapissées de garrigue au loin : une aquarelle vivante, essence de nos vins. Rien de mieux qu’une virée sur place pour s’imprégner de la senteur si particulière des plantes aromatiques méditerranéennes brulées par le soleil et les vents.

Terroir et Climat

Malgré des facteurs contrastés – un sol pauvre et caillouteux, mais profond, une succession de petites collines où les vignes sont entourées de pinèdes et de garrigues – Gasparets s’avère être un lieu d’équilibre. Influencé par la Méditerranée, le massif montagneux filtre les nuages poussés par le vent Marin. Le Cers, vent du nord-ouest dominant, se montre souvent violent et desséchant. Canalisé par la montagne Alaric, il s’engouffre dans la vallée de l’Aude où sa vitesse s’accélère. La composition des sols est d’une grande variété : poudingues défaits datant du miocène, galets siliceux émoussés roulés dans une matrice limono-calcaire.

Les wagonnets

L’esprit inventeur de la Famille Fabre est bien illustré par la création de wagonnets qui respectent la qualité des grappes : de la souche à la cave, elles ne sont transférées dans aucun autre contenant, opération qui risquerait de les dégrader. Formant un train, les wagonnets de petite capacité (700 kilos) montés sur pneus, permettent de verser les raisins entiers dans les cuves. Cette opération est à l’origine d’une fermentation enzymatique à l’intérieur des grains avant la phase fermentaire, gage de concentration aromatique.

sols


Poudingues et de grès de Boutenac.