Analyse de la Biodiversité avec Aude Nature

AUDE NATURE

Aude Nature est une association de protection de l’environnement, loi 1901. Elle œuvre pour l’amélioration des connaissances sur la biodiversité, pour la conservation de celle-ci et pour la transmission des savoirs et des méthodes de protection envers le grand public, les scolaires et les professionnels.

Dans ce contexte, Aude Nature travaille avec les agriculteurs bio afin de les aider à valoriser leurs efforts déjà mis en place mais aussi d’améliorer encore leurs pratiques en améliorant la gestion des habitats. Aude Nature a donc fait le choix de ne plus travailler avec les conventionnels pour être en cohérence avec ses objectifs.

Ainsi, une proposition de diagnostic de biodiversité de terres agricoles a été envoyé au Biocivam de l’Aude qui l’a transmis à tous ses adhérents pour la plupart céréaliers, viticulteurs et éleveurs.
Ce diagnostic prévoit une étude de l’avifaune nicheuse ainsi que de l’utilisation des terres par des regroupements post-nuptiaux d’oiseaux. Elle prévoit également une approche botanique sur les espèces ligneuses et la détection des espèces exotiques envahissantes le cas échéant. En fonction des résultats, des habitats et des espèces en présence, des préconisations de gestion et d’amélioration de l’habitat sont proposés afin que les gestionnaires puissent les mettre en place dans les années à venir.

A la suite de cet envoi, la famille Fabre nous a proposé de réaliser un diagnostic sur 3 territoires viticoles situés à Cruscades, Gasparets et Luc S/ Orbieu. Une centaine d’hectares ont été choisis pour être étudiés entre Cruscades, Luc-sur-Orbieu et Gasparet. Ces terres présentent des caractéristiques différentes et méritent d’être étudiées afin d’en tirer des préconisations de gestions spécifiques.

La zone de Cruscades, Chateau Coulon est la plus « intensive ». Le milieu ne présente pas une grande mosaïque d’habitats. Des éoliennes sont présentes à proximité. Des espèces patrimoniales telles que l’Outarde canepetière, sont néanmoins présentes sur le site et méritent toute notre attention.

La zone de Luc sur Orbieu, Chateau de Luc est intermédiaire. Elle est en bordure de la ripisylve de l’Orbieu mais aussi du village. Le domaine Fabre souhaite valoriser cette zone par des visites guidées du site mais aussi en développant un itinéraire interprétatif de l’ensemble permettant à chaque promeneur de s’informer. L’objectif est donc double : l’amélioration de la biodiversité et la création d’un parcours pour accueillir du public et le sensibiliser aux complexes relation entre la viticulture et l’environnement.

La zone de Gasparets – Chateau Fabre Gasparets est la plus exemplaire du fait de son caractère naturel et semi-naturel. Le milieu est riche et alterne entre culture et garrigue, prairies humides et bosquets. Ce secteur devrait être conserver tel quel pour en conserver ses richesses.

 

Bilan Carbone: coup d’envoi pour Famille Fabre

Dolium Chateau de Luc

Nous attaquons avec Aktio le bilan carbone de Famille Fabre afin d’avoir un paysage clair de nos dépenses énergétiques, de les analyser et voir où et comment nous améliorer!

Qu’est ce que le Bilan Carbone?  

D’abord un outil de diagnostic conçu par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) pour comprendre et analyser l’activité des particuliers, des entreprises, des collectivités et des administrations en matière d’émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre. Il comptabilise six gaz selon une méthode dont les règles sont publiques et reconnues officiellement par des accords internationaux : le dioxyde de carbone ou CO2, le méthane, le protoxyde d’azote, l’hydrofluorocarbure, le perfluorocarbure et l’hexafluorure de soufre.

C’est l’un des outils destinés à tenter de répondre simultanément à différents enjeux :

  • enjeux démographiques ; surpopulation, déséquilibres démographiques, et augmentation continue des consommations énergétiques,
  • enjeux de ressources ; épuisement des énergies fossiles et de ressources pas, peu, difficilement ou coûteusement renouvelables,
  • enjeux géostratégiques, dont d’indépendance énergétique et alimentaire,
  • enjeux de développement soutenable ; transition ou bascule vers une économie décarbonée, c’est-à-dire reposant sur des énergies n’émettant pas de CO2 en termes de bilan global (énergie nucléaire, énergies renouvelables), et de leurs conséquences climatiques :

Rendez vous dans quelques mois avec les résultats de ce long travail!

Plantation d’une sélection massale de carignan en Cru Boutenac

En mars, nous avons planté un carignan, une sélection massale du pépiniériste Mercier, 1,7 hectare au milieu de la garrigue, dans le mourrel de Luc, un lieu magique!

C’est en cru Boutenac. Nous optons pour une taille gobelet traditionnelle.

Famille Fabre renouvelle chaque année une dizaine d’hectares. en 2022 c’est 7 hectares afin de garder un matériel végétal jeune.

Programme 2030 pour le Climat

Photo de famille

Notre budget carbone mondial, pour rester sous les 1,5°C de réchauffement, sera épuisé́ dans moins de 10 ans si nous n’opérons pas de changement collectif profond.

La Famille Fabre lance son Programme 2030 pour le Climat

Aujourd’hui :

> Bio depuis plus de 30 ans,

> Pilotage de précision de la consommation d’eau,

> Plantation de haies, arbres fruitiers, légumineuses,

> Offre oenotouristique adaptée : Slow Tourism,

> Participant à la CEC Convention des Entreprise pour le Climat, aux côtés de 150 entreprises (Pierre&vacances, Renault trucks, Nature&Découverte, la MACIF.)

Plus de détails sur www.cec-impact.org .

Et demain ?

Cet engagement intègre le plus vaste programme Famille Fabre 2030 pour le Climat. Au sein de l’entreprise, une cellule RSE vient d’être mise en place.

Objectif : empreinte carbone zéro par un équilibre entre la production et la consommation énergétique (construction d’une centrale photovoltaïque, optimisation de la climatisation des caves, remplacement progressif des outils de transport et de culture par du matériel électrique…).

La Famille Fabre lance son Programme 2030 pour le Climat !

Grande Courtade biodiversité

La Famille Fabre lance son Programme 2030 pour le Climat !

 Vigneron en Languedoc depuis 1605, la famille Fabre inspire et respire la transition agro-environnementale. Avec le programme Famille Fabre 2030 pour le Climat, elle franchit un cap dans son engagement en fédérant ses forces vives mais aussi ses fournisseurs et ses distributeurs. Démarches innovantes et nouvelles cuvées sont au rendez-vous !

La famille Fabre travaille en bio depuis plus de 30 ans, pilote la consommation d’eau dans ses domaines (IPG Pays d’Oc, Corbières, Minervois et Boutenac) au doigt et à l’œil avec le logiciel Vintel, plante des haies, des arbres fruitiers, des légumineuses, invite le public dans les vignes au rythme mesuré du Slow Tourism (et innove avec un Escape Game!)… Tous ces engagements convergent dans la volonté de regarder vers l’avenir ensemble.

A travers Clémence Fabre et son mari Louis-Jacques Ramin, la famille Fabre fait partie des 150 premières entreprises signataires de la Convention des Entreprises pour le Climat* (aux côtés de Nature et Découverte, la MACIF, Renault Trucks, ou Pierre&Vacances…) qui se donnent huit mois, à partir de septembre 2021 pour se réunir et aligner le monde de l’entreprise avec les accords de Paris.

Cet engagement intègre le plus vaste programme Famille Fabre 2030 pour le Climat. Au sein de l’entreprise, une cellule RSE est mise en place avec Jeanne et son frère Grégoire Fabre aux commandes. Objectif : empreinte carbone zéro par un équilibre entre la production et la consommation énergétique (construction d’une centrale photovoltaïque, optimisation de la climatisation des caves, remplacement progressif des outils de transport et de culture par du matériel électrique…).

Au-delà, la famille Fabre développe les partenariats avec ses fournisseurs pour optimiser la gestion de l’énergie et des déchets, et avec ses distributeurs pour créer des filières de recyclage inédites. Ainsi, avec le réseau Biocoop, la famille Fabre travaille à commercialiser sa gamme Chant de la Terre en bouteilles réemployables. Avec Delinat client historique suisse c’est la culture de la vigne où l’on expérimente l’agroforesterie et les vinifications qui suivent des standards plus exigeants que la certification biologique. Toujours avec l’idée pour faire mieux pour la nature, le vin, les hommes, la planète.

Nouveautés et valeurs sûres à déguster dès aujourd’hui

Afin de sensibiliser ses consommateurs, la Famille Fabre a choisi la cuvée Lux de Luc pour parler de son combat : dans chaque carton de 6 bouteilles, un plaidoyer imprimé sur un papier « à semer » d’herbes de garrigue détaille leur plan Climat pour la prochaine décennie. Comment joindre l’utile en parlant urgence climatique et l’agréable avec un lumineux carignan sans sulfites ajoutés que l’on retrouve dans la bouteille (gamme des vins Hors Série de la famille) !

* https://cec-impact.org

Vendanges 2021 : ESPOIR!

Famille Fabre Covigneron

31 août: Les vendanges 2021 sont délicates, dans un vignoble fortement gelé et qui a eu extremenent peu d’eau. Malgré tout les raisins de sauvignon, chardonnay nous réservent de belles surprises avec des notes citronnées, mielées, juteuses et vives. Le merlot vinifié en rosé révèle déja des arômes gourmands de fraises des bois.

Famille Fabre

 

Famille Fabre

Des tisanes à l’essai dans nos vignes

Plantier Vigne

BIO, oui, mais PROACTIF aussi!

Suite au gel, nous avons pulvérisé des tisanes d’osier, et de prèle. La  prèle contient de la  silice qui a un effet asséchant sur le végétal et donc le champignon  et les maladies cryptogamiques: mildiou / oidium.

La tisane d’osier booste les défenses naturelles de la plante : la tisane va avertir la plante du danger, et elle va se préparer en développant une réaction.

Nous avons remarqué après ces deux apports que la vigne est plus luxuriante: il y a un résultat flagrant sur la surface foliaire.

Un individu malade est plus fragile qu’un individu sain, s’il attrape une maladie il se défendra très mal. De la même façon, le BIO accompagne la vie de la plante ».

 

FAMILLE FABRE S’ENGAGE POUR LE CLIMAT!

Convention des Entreprises pour le Climat

Nous sommes vignerons sur le même territoire depuis plus de 400 ans et observons les évolutions climatiques. Nous agissons pour accompagner ces évolutions au quotidien, et aimerions partager autour de ces problématiques. Notre métier nous donne des responsabilités et nous permet d’agir sur notre milieu. Nous avons mis en place un programme de plantation de haies et d’ arbres, de semis sur les intervalles entre les rangs de vigne. Cela permet de ne pas laisser de sol nu, ce qui nous permet de fixer du carbone, d’augmenter le taux de matière organique de nos sols et de stocker davantage d’eau pendant les épisodes pluvieux. Cela est bénéfique pour la qualité de nos vins, pour la beauté de nos paysages qui seront moins arides, ca l’est aussi pour la planète ! Aux cotés de Grégoire Fabre, notre champion Climat!

Plus d’informations par ici:  Convention des Entreprises pour le Climat.

    • 3 engagements : A chaque époque, nous nous appuyons sur les nouveaux outils collectifs pour évaluer et améliorer nos pratiques : BIO avec label AB d’Ecocert et engagement dans Sud Vin Bio dès 1991, RSE avec norme ISO 26000 et certification HVE 3 voie A dès 2011, et A IMPACT avec la démarche label B en cours depuis 1 an…)
    • 1 constat : Nous sommes aujourd’hui frappés par la répétition des aléas climatiques et nous souhaitons rejoindre un collectif pour accompagner notre terroir dans ces changements à fort impact.
    • 1 mission : notre métier enraciné dans la terre nous donne des responsabilités que nous devons honorer pour favoriser la vie des sols et la biodiversité.
    • 1 idée : l’ agriculture est la façon la plus efficace de maintenir un couvert végétal vaste et continu, pour augmenter le taux de matière organique de nos sols.
    • 3 impacts directs : permettre la fixation du CO2 atmosphérique / augmenter l’évapotranspiration végétale qui favorise l’eau pluviale / fixer les sols en cas d’inondation.
    • 3 impacts indirects : en s’occupant de la vie de nos sols, on améliore aussi la qualité de nos vins (moins de stress hydrique de la vigne) et la beauté de nos paysages (moins de milieux fermés arides).
    • Citation : “Un sol vivant permet de faire du bon vin, et donc faire du bon vin est bon pour la planète !”

Retour sur la gelée noire du 8 avril 2021

Chateaux Famille Fabre

Réveil le 8 avril

Le 8 avril, après une courte nuit sur MetéoCiel à zapper entre les 5 locations des Domaines Fabre, nous nous réveillons sonnés. Triste matin, la route sera longue vers le millésime 2021. Le gel a sévi: les températures sont descendues jusqu’à -6, négatives dès 2 heures du matin à la Courtade. Luc, Gasparets et Cruscades frôlent les -3 à 5h, Rieux-Minervois un peu épargné autour de -1. Les zones gélives en bord de rivières sont autant touchées que les hauts de collines. Du jamais vu de vie de vignerons, sur 2, même 3 générations. 80% de perte. Dur de voir le travail d’un millésime partir si vite, si tôt.

Et maintenant?

Attendons quelques semaines avant d’évaluer les volumes que nous pourrons récolter, cette année plus que jamais avec humilité. Il continue à faire très froid pour un mois d’avril: encore 3 semaines avant le dernier saint de glace pour le Languedoc: saint Jean Porte Latine le 6 mail, qui coincide avec la fin de la Lune Rousse, et marque la fin des période de gel. Nous essaierons ensuite de nous faire aider de voisins vignerons plus chanceux que nous, afin de satisfaire nos clients existants.

Point global

Des terroirs gelés jusqu’à 350m d’altitude, des pertes colossales, le vignoble du Languedoc est particulièrement touché par l’épisode de gelée noire de la semaine dernière.

La carte publiée par la Chambre d’Agriculture du Languedoc résume bien la situation : sur l’ensemble des appellations, le rouge domine. Une couleur plus ou moins foncée qui souligne l’ampleur du désastre pour nombre de vignerons. Avec le gel dans la nuit du 7 avril, les pertes vont jusqu’à plus de 80 % dans certains secteurs. Ainsi, dans l’Hérault, 100 % des surfaces viticoles (soit environ 80.000 hectares) gelées, avec des zones relativement préservées comme le Haut du Minervois qui n’a été impacté « que » à 30 % tandis que La Livinière a été épargnée. Une appellation qui fait figure de privilégiée dans le Languedoc.

En revanche, dans les Corbières, la situation est bien moins rose.  Cela concerne aussi bien les IGP (indications géographiques protégées) que les AOC (appellations d’origine contrôlées) cela posera un problème de qualité car même les plus beaux terroirs sont touchés». Une première dans la région pour certains vignobles, qui ne sont habituellement pas gélifs : les terroirs préservés d’altitude ont gelé jusqu’à 350m, tandis que les cépages précoces ont été particulièrement vulnérables, quelle que soit l’appellation.